Archives de Catégorie: Médecine Coranique & Prophétique

₪ Les avantages de la figue ₪

Par défaut

La figue contient un grand pourcentage de glucides ‘hydrates de carbone’ qui atteint 53% de son poids. Elle contient également de nombreuses vitamines, des enzymes, des acides, des agents antiseptiques, en plus d’une grande quantité de fibres qui peut aller jusqu’à 18,5% et d’une plus grande proportion d’eau.  Là-dessus, la figue est un fruit riche en éléments nécessaires à la nourriture de l’Homme et dans des proportions équilibrées.

La figue renferme une enzyme qui lui est particulière, connue sous le nom d’enzyme de la figue ou “Ficine”, et dont le rôle important dans la digestion a été prouvé.

Les Japonais ont prouvé l’existence, dans la figue, d’un composé chimique connu sous le nom de “Aldéhyde benzoïque”. Il a été extrait de la figue et il a été prouvé qu’il résiste aux agents cancérigènes. On y a également découvert une série de composés d’amidon connus sous le nom de “Soralins”, qui jouent un rôle effectif dans la protection du sang contre un grand nombre de virus, de bactéries et de parasites qui sont la cause de plusieurs maladies parmi lesquelles “l’Hépatite virale”. Cette série de composés se trouve en grande quantité dans la figue, dans le sirop et les jus qui en sont extraits et la confiture qui en est fabriquée.

Il a été également prouvé que ce fruit est bénéfique pour l’écoulement du lait, pour le traitement des hémorroïdes, la constipation chronique, la goutte, les maladies pulmonaires, les douleurs prémenstruelles, l’épilepsie, les ulcères buccaux, la gingivite, l’amygdalite, la pharyngite, le vitiligo, l’élimination du moût, la cicatrisation des blessures et des différents ulcères.

Aussi “Abu Dardàa” a-t-il rapporté ce hadith du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) :

“Si je disais qu’il y a un fruit qui provient du Paradis, je dirais que c’est la figue parce qu’elle est sans noyau. Mangez-en, car elle guérit les hémorroïdes et est bénéfique à la Goutte. »

De là vient le serment par la figue dans le Coran et la nomination d’une de ses Sourates par ce nom.

Publicités

₪ Les bienfaits & vertus du gingembre ₪

Par défaut


Le Gingembre est une plante est une espèce de plante originaire d’Asie dont on utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. C’est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger ale et de desserts comme le pain d’épices. Les vertus médicinales du gingembre ne sont plus à prouver, il est un excellent remède contre les maladies.

Allah dit dans le Coran :

« Et l’on fera circuler parmi eux des récipients d’argent et des coupes cristallines, en cristal d’argent, dont le contenu a été savamment dosé. Et là, ils seront abreuvés d’une coupe dont le mélange sera de gingembre »

• Sourate Al-Insan (L’Homme), verset 15-16-17 •

Ibn al-quayyim dit dans At-Tib An-Nabawi (la médecine prophétique) :

Abou Nou’ain a mentionné dans le livre, la médecine prophétique d’après un récit d’Abou Said AL-Khodry qui dit :

« Le roi Byzantins a offert à l’Envoyé d’Allah (bénédiction et paix sur lui) une jarre de gingembre, il a donné à chaque personne un morceau à manger, et moi aussi, il m’a donné un morceau à manger !

Le gingembre est chaud au deuxième degré. Humide au premier degré ; il est réchauffant, facilite la digestion, relâche le ventre de façon modéré ; il est utile contre l’obstruction du foie causée par le froid et l’humidité ; il est utile de même contre l’obscurité visuelle causée par l’humidité ; si on en mange ou on enduit les yeux.

Il aide au coït, et décompose les flatuosités grosses produites dans les intestins et l’estomac. Il est bon en général pour le foie et l’estomac de tempérament froid. Si on en prend avec le sucre, une pesée de deux dirhams dans l’eau chaude il écoulera les viscosités de la salive. Il peut aussi être un composant des pâtes qui décomposent le flegme et le font fondre.

Le gingembre acidulé est chaud et sec ; il excite le coït et augmente le sperme ; il réchauffe l’estomac dans le corps, et augmente la protection ; il est convenable au froid du foie et de l’estomac, en les dissipant de l’humectation produite de manger des fruits ; il rafraichit l’odeur de l’haleine ; et on éloigne par lui le préjudice des aliments gros et froids. »

-Fin de citation-

Le gingembre est avant tout reconnu pour ses propriétés tonifiantes, stimulantes et revitalisantes. Il est donc recommandé en cas de fatigue, manque de tonus, manque de vitalité, manque d’énergie.

C’est un carminatif efficace qui aide à expulser les gaz intestinaux et à lutter contre les spasmes douloureux. On l’utilise pour réduire les flatulences et ballonnements mais aussi en cas de diarrhées chroniques.

Il stimule la production de bile, ce qui facilite la digestion. Le gingembre se révèle efficace comme fébrifuge, antiseptique, analgésique et expectorant c’est pourquoi il intervient souvent dans les remèdes contre la fièvre, les maladies infectieuses, les bronchites. Enfin il est renommé pour son pouvoir aphrodisiaque en cas d’asthénie sexuelle.

Ses Vertus

Épice essentielle, le gingembre est couramment utilisé dans la cuisine asiatique, créole, et son jus sert même de base à certaines boissons en Afrique. Stimulant et tonique général, ses propriétés sont très variées. Énergisant, il est indiqué en cas de fatigue, de lenteurs digestives, de ballonnements… Antitussif, il aide à la prévention des maladies contagieuses.

Antalgique, antiseptique, antispasmodique, le gingembre est efficace sur tous les plans ( maux de tête, problèmes musculaires et respiratoires, nervosité…).

En Chine, Il est réputé faire circuler l’énergie dans le corps. il est aussi utilisé pour provoquer la sudation et réchauffer en cas de maladie due à un refroidissement. Le Shen Jiang (gingembre frais) réchaufferait les méridiens, le ventre et tonifierait le tube digestif, les poumons, l’estomac et la rate. On le conseille même en cas de dépression, étant considéré comme un “harmonisant”.

₪ La datte : une nourriture miracle ₪

Par défaut


Les dattes constituaient un aliment fondamental pour les musulmans. La femme du prophète Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) dit :

« Il nous arrivait, nous la famille de Mouhammad, parfois de rester un mois sans faire de feu (pour cuisiner) puisque nous n’avions que des dattes et de l’eau (pour toute subsistance) »

• Rapporté par l’Imam Muslim •

Elle dit aussi :

« Le Prophète (bénédiction et paix sur lui) mourut et nous n’avions encore pour apaiser notre faim que les deux choses : les dattes et l’eau »

• Rapporté par l’Imam Muslim •

Il est difficile de comprendre comment la famille du prophète peut tenir un mois sans manger que des dattes, et la question qui se pose : pourquoi les dattes ? Est-ce pour la simple raison que le prophète Mouhammad (bénédiction et paix sur lui) était pauvre et que les palmiers étaient amplement cultivés dans la péninsule arabe ?
La réponse est certainement : Non. En effet, le prophète (bénédiction et paix sur lui) ne mangeait pas seul les dattes mais il recommandait à tous les musulmans de les manger : le prophète (bénédiction et paix sur lui) dit : « Celui qui commence sa journée par manger sept dattes ne sera pas lésé ni par un poison ni par un envoûtement ».
Dans une autre version rapportée par Saad (qu’Allah soit satisfait de lui), l’Envoyé d’Allah (bénédiction et paix sur lui) dit :

« Quiconque mange, chaque matin, sept dattes de ses deux plaines (de Médine) (couvertes de pierres noires), ne sera pas atteint d’aucun poison jusqu’au soir »

• Rapporté par l’Imam Muslim •

Il dit aussi :

« Les occupants d’une maison qui ne contient pas des dattes ont toujours faim »

• Rapporté par les imams Attirmidhi, Abou Daoud et Ibn Majah •

De plus, le prophète (bénédiction et paix sur lui) recommandait à ses compagnons de mâcher les dattes et les faire goûter aux nouveau-nés : Abou Moussa (qu’Allah soit satisfait de lui) dit :

« Il m’était né un enfant. Je le portai au Prophète (bénédiction et paix sur lui) qui lui donna le nom d’Ibrahim, et lui frotta la gorge avec une datte »

• Rapporté par l’Imam Muslim •

Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) dit aussi :

« On apporta les nouveau-nés à l’Envoyé d’Allah (bénédiction et paix sur lui) pour qu’il les bénisse et leur frotte l’intérieur de la bouche avec une datte mâchée »

• Rapporté par l’Imam Muslim •

Les dattes ne sont pas bénéfiques seulement après la naissance mais aussi avant la naissance. En effet, Allah, l’Exalté, a demandé à Marie, mère du prophète Issa (Jésus, paix sur lui), de manger les dattes, Allah dit dans le Coran :

« Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! »

• Sourate Maryam (Marie), Versets 25-26 •

Il est ainsi recommandé à toutes les femmes enceintes de manger des dattes surtout dans la période qui précède l’accouchement. En outre, le prophète (bénédiction et paix sur lui) a recommandé aux musulmans de rompre le jeûne du Ramadan avec des dattes : Salman Ben Amer (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le prophète (bénédiction et paix sur lui) a dit :

« Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification « 

• Rapporté par les Imams Abou-Daoud et at-Tirmidhi •

Anass (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte aussi que le prophète (bénédiction et paix sur lui) rompait le jeûne avec des dattes fraîches, sinon avec des dattes sèches, sinon il buvait un peu d’eau.

• Rapporté par les Imams Abou-Daoud et at-Tirmidhi •

En ayant suivi la tradition du Messager d’Allah et sachant que nos ancêtres musulmans ont pu envahir le quart de la terre peuplée en un tiers du siècle tout en ayant eu comme nourriture essentielle les dattes et l’eau, il n’y aura aucun doute de conclure que les dattes forment une nourriture exceptionnellement riche. Afin de découvrir la richesse des dattes, nous avons effectué une recherche sur les études scientifiques faites sur les dattes.
Les dattes sont riches en métaux dont le potassium, le calcium et le fer, et en vitamines dont les vitamines A, B et C. Les dattes sont encore très riches en fibres alimentaires nécessaires pour éviter la constipation. Nous trouvons aussi dans les dattes beaucoup de composés organiques indispensables à notre santé.

Une question se pose : Qui a appris, il y a quatorze siècles, au prophète Mohammad, qui était illettré, toutes ces caractéristiques ? La réponse est tellement évidente.

₪ L’eau sacrée de Zam-zam ₪

Par défaut



Question

Je voudrais savoir quelles sont les vertus exactes de l’eau de Zam-zam.

Réponse

A chaque fois qu’une personne complète un Tawâf (sept rotations autour de la Ka’bah, que ce soit au cours du rituel du « Omra » ou autre), elle doit accomplir deux unités de prière, comme l’a enseigné le Prophète Mouhammad (bénédiction et salut soient sur lui) par sa pratique. Après cela, il est lui recommandé de boire de l’eau de Zam-zam. Les vertus particulières de cette eau sont mentionnés dans un certain nombre de Hadiths.

Parmi celles-ci, il y a le fait qu’elle suffit comme moyen de subsistance – et peut donc servir à compenser également la nourriture – et qu’elle peut constituer un remède contre les maladies. Dans une Tradition (dont les maillons de la chaîne de transmission ont été qualifiés de « dignes de confiance » par Hâfidh Al Moundhiri) rapportée de Ibn Abbâs (qu’Allah l’agrée), les propos suivants sont attribués au Prophète Mouhammad (bénédiction et salut soient sur lui) :

« La meilleure eau sur la surface de la terre est celle de Zam-zam. Elle suffit comme subsistance et constitue un (moyen de) guérison pour la maladie. »

• Tabrâni et Ibn Hibbân – Qualifié de « Hassan » (bon) par Al Albâni r.a. dans « As Silsilat ous Sahîhah » •

Abou Dharr (qu’Allah l’agrée), le célèbre Compagnon du Prophète Mouhammad (bénédiction et salut soient sur lui), rapporte justement sa propre expérience à ce sujet… Selon ses dires, au tout début de l’Islam, lorsqu’il vint à Makkah pour rencontrer le Prophète Mouhammad (bénédiction et salut soient sur lui) et prendre connaissance de son message, il vécut pendant un mois entier en ne consommant rien d’autre que l’eau de Zam-zam : Celle-ci satisfit non seulement sa faim et sa soif, mais le rendit même obèse !

• Rapporté par l’Imam Muslim – Hadith N°4520 •

Par ailleurs, des Hadiths authentiques affirment de façon explicite que la consommation de l’eau de Zam-zam constitue une occasion propice pour l’acceptation des douas :

« Mâou zamzam limâ chouriba lahou »

Ibn Mâdja – Authentifié par Al Albâni r.a. dans « Irwâ oul ghalîl », « Sahîh Ibn Mâdja » et « Sahîh oul Djâmi' »


On rapporte, au sujet de Ibnou Abbâs (qu’Allah l’agrée), qu’il faisait l’invocation suivante en buvant l’eau de Zam-zam :

« Ô Allah ! Je te demande une science utile (et profitable), une large portion (subsistance -« rizq ») et une guérison contre toute maladie » (« Allâhoumma inny as’alouka ‘ilmân nâfiâ wa rizqan wâsi’â wa chifâ’am min koulli dâ ».)

Réf: « Fiqh ous Sounnah » – Volume 1 / Page 720

Historiquement, les sources musulmanes indiquent que le puits de Zam-zam a été, à l’origine, pourvu par Allah à Hâdjrah (qu’Allah soit satisfait d’elle) -l’épouse de Ibrâhim (qu’Allah l’agrée) – et son fils Ismaïl (qu’Allah l’agrée), afin de leur fournir la boisson dont ils avaient tant besoin alors qu’ils se trouvaient, seuls, dans une vallée désertique… (Voir à ce sujet Sourate 14 / Verset 37 et le long récit de Ibn Abbâs (qu’Allah l’agrée) présent dans le Sahîh oul Boukhâri et qui relate cet épisode.) Depuis, des milliards d’individus se sont abreuvés (et s’abreuvent encore) de son eau.

A noter enfin que le fait que Djibraïl (qu’Allah l’agrée) ait lavé le cœur du Prophète Mouhammad (bénédiction et salut soient sur lui) avec l’eau de Zam-zam la nuit où eut lieu l’ascension – Mi’râdj – (comme cela est mentionné dans plusieurs Traditions authentiques) est une indication supplémentaire témoignant de son statut particulier.

Wa Allâhou A’lam ! (Et Dieu est Plus Savant !)

₪ Le miel et ses vertus ₪

Par défaut


Concernant le Miel et  ses vertus, Allah dit dans le Coran :

 » [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. »

• Sourate An-Nahl (Les Abeilles), Versets 68-69 •

De plus, de nombreux Hadiths traitent du miel et dévoilent ses différentes qualités et caractéristiques, notamment dans le domaine médical.

Ibn Abass rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui)  lui a dit :

La guérison réside dans 3 choses : une gorgée de miel, une scarification, ou un point de feu ; et je défend ma communauté du feu »

• Rapporté par Al-Boukhari •

Ibn Massoud quand à lui rapporte ce que lui a dit le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) :

« Contentez-vous des deux remèdes, le miel et le Coran. »

• Rapporté par Ibn Majah & El-Hakim •

Le Prophète d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

« Le miel est un remède pour chaque maladie et le Coran est un remède pour toutes les maladies d’esprit, c’est pourquoi je vous recommande les deux remèdes : le Coran et le miel ».

• Rapporté par Al-Boukhari •

D’après ‘Abû Sa`îd Al-Khudrî  (qu’Allah soit satisfait de lui), un homme vint trouver le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et lui dit :

« Mon frère souffre de la colique. »« Fais-lui boire du miel », répondit l’Envoyé d’Allah.

L’homme revint après un certain temps et dit: « Je lui ai fait boire du miel, mais cela ne faisait qu’aggraver sa diarrhée ». L’Envoyé d’Allah lui ordonna à trois reprises de lui donner du miel. A la quatrième, le Prophète lui ordonna de lui fait boire du miel. Mais comme l’homme répondait toujours: « Je lui en ai donné mais cela n’a fait qu’aggraver sa diarrhée », l’Envoyé d’Allah  lui dit alors: « Ce qu’Allah a dit est vrai, c’est le ventre de ton frère qui ment« . On donna encore du miel au malade et il fut guéri.

• Rapporté par Muslim •

De ce hadith nous pouvons déduire deux choses essentielles :

  • Le miel est une guérison pour la plupart des maladies, car le Prophète,  n’a même pas pris la peine d’examiner le malade. De plus, le fait que la prescription fut toujours la même, sous-entend que le miel ne peut pas être un médicament qu’à certaines maladies particulières, car il n’a pas recherché à savoir quelles sont ses manifestations exactes.
  • Le miel n’agit qu’après un certain temps en fonction de la maladie.

Il est important de rapeler  que peu importe la maladie, la guérison appartient à Allah. En effet la foi du musulman enseigne que la maladie et la guérison dépendent d’Allah le Puissant et Majestueux, et que l’application des traitements et soins est un recours aux moyens matériels placés par Allah dans l’univers et qu’il n’est pas permis de désespérer du soulagement attendu d’Allah et Sa miséricorde et qu’il faut maintenir l’espoir d’obtenir la guérison avec la permission d’Allah.

Voici un hadith sur la maladie qu’il est important de souligner et qui nous permet de relativiser nos souffrances :

« Quand un serviteur tombe malade, Dieu lui envoie deux anges et les charge de voir ce que dira ce malade à ceux qui viennent lui rendre visite. S’il loue Dieu, ils rapportent ceci à Dieu qui en est informé. Dieu ensuite dit : Si mon serviteur meurt je me chargerai de l’introduire au paradis. S’il s’en remet, Je lui substituerai une chair meilleure et un sang meilleur que le sien et lui pardonnerai ses péchés ».

• Rapporté par Malik & Ibn Abi-Dunya •

₪ Les bienfaits de l’huile d’olive ₪

Par défaut

L’huile d’olive provient de la matière grasse extraite des olives (fruits de l’olivier) lors de la trituration dans un moulin à huile.

D’après Abû Asîd, le Prophète (Prières et salutation sur lui) a dit :

« Consommez de l’huile (d’olive) et frottez-vous en [le visage], car elle provient d’un arbre béni. »

• Rapporté par At-Tirmidhî : 1775 et cité dans Sahîh Al-Djâmi’ •

De plus Allâh dit :

« ainsi qu’un arbre (l’olivier) qui pousse au Mont Sinaï, en produisant l’huile servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain. »

Sourate Al-Muminûn (Les Croyants), Verset 20

De par sa composition particulière, l’huile d’olive est un véritable élixir. Outre qu’elle favorise la croissance osseuse et consolide la densité des os en en facilitant la minéralisation, de toutes les graisses alimentaires, elle est la plus riche en acides gras mono-insaturés (70 % environ) ; sa consommation régulière participe ainsi à la prévention des maladies cardio-vasculaires et permet aussi de diminuer le cholestérol – dans son aspect nocif – au profit du bon cholestérol, facteur de prévention de l’artériosclérose. Étant le plus digeste des corps gras, l’huile d’olive est excellente pour l’estomac dont elle améliore la digestion ainsi que le transit intestinal tout en favorisant les sécrétions biliaires. En moyenne cinq fois plus riche en vitamine E que le beurre, elle participe activement aux défenses de notre organisme contre le vieillissement.

L’huile d’olive est intégrée dans de multiples préparations propres à vous relaxer, à vous tonifier la peau ou à prévenir des maladies cardio-vasculaire en absorbant tous les matins l’équivalent d’une petite cuillère à café d’huile d’olive vierge que l’on peut mélanger au jus d’un citron. L’apport calorique de l’huile d’olive est faible, 9 calories par gramme. L’huile d’olive rancit moins vite grâce à son indice d’iode peu élevé : 78/88 contre 83/98 pour l’huile d’arachide et 120/132 pour l’huile de tournesol.

₪ Quelques miracles de l’utilisation du siwak ₪

Par défaut

Qu’est ce que le siwak ?

C’est un morceau de bois d’Araq avec lequel l’on se frotte les dents afin de les blanchir et de les nettoyer. Se frotter les dents avec le siwak a aussi but de purifier la bouche et d’obtenir une récompense d’Allah, et ceci fait partie des Sunan (traditions prophétique). Le siwak ramène des bienfaits tels que la propreté des dents, l’hygiène de la bouche, la bonne haleine et la satisfaction d’Allah Subhanahu wa ta’ala.

Le siwak dans la Sounnah

Le Siwak est recommandé (Mustahab) dans tous les cas et il est très recommandés (Mu’akada) dans les cas suivants :

– Avant les prières
– Pendant les ablutions
– Lors de la lecture du coran
– Lors des prières de la nuit (At-Tahajud)
– En rentrant à la maison

D’après A’icha (qu’Allah soit satisfait d’elle), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

« Le siwak purifie la bouche et fait plaisir au Seigneur. »
 • Rapporté par Al Bukhari •

Propriétés du Siwak

Santé dentaire :

. Il purifie la bouche (élimine microbe , bactérie etc…)
· Il évite la carie et son extension.
· Il fortifie les gencives qui deviennent plus solides.
· Il prévient la plaque dentaire
· Il rend les dents plus blanches (il enlève la couleur jaune).
· Il élimine la mauvaise haleine.
· Il améliore le sens du goût et éclaircit la voix.
· Il facilite la digestion.
. Il délit la langue.
. Il calme les nerfs.
. Il arrête les glaires.

Parmi ces composants on a retrouvé environ 19 substances qui ont des vertus bienfaisantes pour la santé dentaire telles que les antiseptiques naturels, l’acide tannique, l’huile essentielle aromatique qui augmente la salivation, la triméthylamine, l’alcaloïde salvadorine, la vitamine C, les sels minéraux tels que le chlorure et le fluorure ; les minéraux : le soufre, le phosphore, le calcium et surtout le silicium ; des quantités variables de saponines, flavonoïdes et stéroïdes.

La cerise sur le gâteau !

Une étude récente a montré le besoin physiologique dans la relation mécanique entre la main et la bouche. C’est la base qui fonde la réussite de l’industrie de la cigarette ainsi que le point commun entre la dépendance et son remède. La persévérance dans l’abstinence de cigarette apparait avec l’utilisation d’un remplaçant hygiénique comme le fait de porter un bâtonnet de siwak à la bouche. Il est donc conseillé de joindre à une cure anti-tabac l’utilisation du siwak.

Abu At-Tayr Muhammad al Jaza’iri